ANDRÉ CASES
14 mai 2017
ANTOINE VERDALE
15 mai 2017
Show all

FÉLIX BERGÈSE

Né le le 11 janvier 1914 à Boucau, le « sorcier basque » de l’ASC XIII est décédé le 21 Septembre 2003 à Carcassonne. Une page s’était définitivement tournée sur une époque dorée sur tranches. Toute une nostalgie sur fond de rugby mais aussi plongée dans la mythologie d’une ville dans le bar « Chez FELIX » crée en 1945, où les murs résonnent encore de toutes les histoires anciennes et quitte à tricher, on racontera une fois encore la légende. Tout avait commencé en 1938. L’AS Carcassonne passée à XIII recrute partout et notamment au Boucau le « toreador » Félix Bergèse. Hélas la guerre approche, Félix Bergèse est fait prisonnier en Allemagne, il s’évadera en Novembre 1942 et rejoindra Carcassonne pour jouer le lendemain à XV contre Avignon. Entre temps le XIII avait été supprimé d’un trait de plume par le gouvernement de Vichy. La rédemption durera 4 ans, elle coïncidera avec la libération. En quelques mois le mouvement se reconstitue, dès 1945 les compétitions reprennent, la génération perdue, celle de Félix Bergèse dont la guerre a brisé l’élan resplendit auprès de la jeune vague. C’est l’âge d’or d’une ASC d’airain, celle de la famille Taillefer et de l’artiste « Pipette ». Félix va jouer jusqu’en 1950 et dans la foulée entrainera l’équipe de 1954 à 1971. Le cultissime bar de la Place “Chez Félix” perpétue à jamais sa mémoire. Une Tribune du stade Albert Domec porte son nom.

LA REDACTION
LA REDACTION
Le Mag Evasion, magazine papier gratuit existant depuis 1988, se dévoile depuis peu en version Web. Nous traitons de nombreux sujets comme la gastronomie, la mode, l'économie, le sport, la culture et les évènements dans tout le secteur de l'Aude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *