Laurent Création, un (grand) salon plus loin…

Têtes d’affiches : Julien Ouddane
18 octobre 2017
ANA YERNO s’envoie en l’air
20 octobre 2017
Show all

Laurent Création, un (grand) salon plus loin…

Les écrivains, les musiciens, l’ont compris depuis longtemps, les coiffeurs, figaros de l’époque, sont des gens qui occupent une place spéciale dans le paysage social. Sans doute plus encore de nos jours où le culte de la beauté n’est désormais plus un privilège réservé aux classes dominantes et aussi parce que en l’absence du curé de plus en plus rare et occupé par ailleurs, le statut du coiffeur s’est enrichi d’une vocation à connotation thérapeutique : celle de l’écoute et de la liberté de parole. Laurent Hernandez, créateur du Salon “Laurent Création” installé rue de Verdun répond avec fidélité à ce portrait-robot. C’est tellement vrai qu’au moment où il vient d’aménager dans les anciens locaux des Maisons Ala à quelques mètres de son ancien salon, il oriente une partie de ses activités en direction des personnes qui suivent des traitements lourds occasionnant des pertes temporaires ou définitives de cheveux. Et qui nécessitent des soins particuliers. “Une cabine sera destinée au besoin d’intimité de ces personnes, explique Laurent Hernandez pour tout ce qui relève des soins capillaires dont les postiches. Je souhaite développer des produits qui prennent en compte les besoins de la personne concernée ». Dans le nouveau salon de 140 mètres carrés, Laurent Hernandez et Marie, son épouse, entendent donner la pleine dimension à leurs activités, dans l’originalité (Concept Store). Celle qu’il occupe en tant que membre du Groupe Label Coiffure à forte connotation artistique, dans l’équipe de William Lepec à Paris, qui regroupe des professionnels comme Michel Gomez ou Jérome Guiraud, les fondateurs. C’est là que se dessinent les lignes de coiffure de la profession au plus haut niveau. Mais le Salon demeure la matrice. Aux côtés de Marie, Virginie, Christophe et de ses deux apprentis : Alice & Hugo, Laurent Hernandez exerce son métier qu’il a commencé il y a longtemps à Bram, Toulouse, Narbonne, puis Londres, Aix-en-Provence et Paris, chez Carita. Et Carcassonne depuis 1999. Un parcours du combattant où il a appris l’excellence que l’on retrouve dans le choix de ses produits : Shu Uemura et Schwarzkopf. La rigueur et la fidélité aux principes régissant le bien-vivre, dont les personnes qui l’ont aidé et qui se reconnaitront.

LA REDACTION
LA REDACTION
Le Mag Evasion, magazine papier gratuit existant depuis 1988, se dévoile depuis peu en version Web. Nous traitons de nombreux sujets comme la gastronomie, la mode, l'économie, le sport, la culture et les évènements dans tout le secteur de l'Aude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *