Deux carcassonnaises au Rallye des Gazelles

Pépé l’Obsédé
9 juillet 2016
Les  ambiances vinyles de Jean-Noël Llose
12 décembre 2016
Show all

Deux carcassonnaises au Rallye des Gazelles

“Dans l’imensité de cet univers de sable et de ciel on va au delà de ses limites. ” Claire Thurière, 51 ans, salariée dans une grande compagnie d’assurance à Carcassonne, s’apprête à retrouver le désert du Sahara où l’avait conduite l’an dernier sa première participation au rallye “Aïcha les Gazelles” qui se déroulera en 2017 du 17 mars au 1er avril. “Ca été un choc terrible, à l’image de tout ce que nous avons vu au bord des routes, le désarroi et l’extrême pauvreté des populations”.

Objets de toutes les sollicitudes le temps de l’épreuve par l’équipe médicale et les bénévoles de cette caravane forte de 800 personnes. “C’est précisément la mission essentielle de cette épreuve internationale qui se veut également exemplaire au niveau du respect de l’environnement, et engagée au travers de diverses actions: scolarisation, réinsertion professionnelle des femmes, développement durable, placée sous le patronnage du roi du Maroc. Elle réunit 300 concurrentes lancées sur les dunes et les pistes, on aurait envie de dire à la recherche d’elles mêmes ou quelque chose d’approchant. Car s’il s’agit au terme d’une dizaine d’étapes couvrant sur l’ensemble 2500 kilomètres, d’arriver à se dépatouiller de toutes les difficultés d’ordre mécanique ou d’orientation, le défi pour certaines, c’est du moins le sentiment de la carcassonnaise, se situe aussi, ailleurs.

Dans la capacité du ressenti face à une situation privilégiant l’évènementiel et imposée par la performance, même si l’aspect sportif est relégué au second plan, l’obligation de réagir, et de faire de chaque concurrent un supplétif de la cause humanitaire” Ca correspond à mes valeurs de partage, commente Claire qui pilotera le Toyota 4X4 équipé par le concessionnaire local et le mari, garagiste de sa coéquipière Sabine Darzens 49 ans, salariée bancaire, dont ce sera le baptême du feu. Sélectionnée l’an dernier sur une liste de 40 candidates, Claire avait fait équipe avec une inconnue. “Tout c’était bien passé reconnaît-elle, mais cette année je reviens en candidate “libre” et je suis heureuse d’avoir comme navigante à mes côtés Sabine qui est une amie de longue date, et enthousiasmé de partager avec elle ce temps fort de vie.” Afin de recueillir les fonds pour couvrir les frais généraux:inscription assistance technique, prise en charge générale, qui sont de 35.000 euros dont la moitié est reversé à l’association “Coeur de gazelle”, Claire et Sabine ont sollicité  la contribution de sponsors carcassonnais, multiplié les initatives (lotos, soirées dansantes, animations), fait passer leur rêve dans l’esprit de tous ceux qui les accompagneront, en contre partie et signes publicitaires identifiables sur leur voiture et les vêtements, qui seront vus par des millions d’yeux (70.000 clics jour sur les réseaux sociaux).  La carte de l’économie audoise va voyager avec elles. Tous pourront suivre, par ailleurs, l’aventure des deux jeunes  femmes sur internet. Peut être entendront-ils battre leur coeur, le soir, à l’étape, dans la solitude immense et le silence du désert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *