“Le Compte est bon”… Personne n’apportera un démenti au bien fondé de ce trait qui se veut d’esprit à propos de l’intéressé, qui porte bien son patronyme, et qui depuis une bonne trentaine d’années, encourage à travers le sport, les espoirs d’une catégorie de personnes que l’on n’aperçoit que très rarement dans le paysage social : les déficients mentaux et psychiques. Roy Compte, n’a pas hésité à coiffer une quantité non négligeable de casquettes pour défendre la cause qui lui tient à coeur. “Ces personnes, explique-t-il, sont d’une invisibilité totale. Des droits au même titre que ceux dont bénéficient d’autres handicaps existent, le législateur a bien fait les choses, mais c’est le regard porté sur les déficients mentaux qui n’est pas le même en raison de la différence, de la perception de l’autre, de l’ordre de l’incapacité à faire. C’est de l’accessibilité à ces droits dont il est question, accessibilité aux droits à la culture, aux loisirs et aux sports. La forme d’égalité à laquelle nous aspirons est le droit à la considération”. Président de la fédération Française du sport adapté pour les déficients mentaux, Roy Compte a fondé la ligue régionale, et assure la vice présidence du même mouvement au plan national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.