Trophée Prestige : Christophe Moly (ASC XIII)
Comme son ami catalan Maxime Grésèque, lui aussi a tout gagné, avec Carcassonne en deux temps, comme avec Pia. Tout en sobriété, mais avec un maximum d’efficacité, liée à une technique de premier ordre, et un atout de taille, sa large polyvalence. Car Christophe Moly a été partout à l’aise, sur un terrain de rugby : au centre comme à l’ouverture, au talonnage comme en troisième ligne. Autant de postes qu’il a occupé sans jamais faillir, aussi bien sous le maillot du XIII de France qu’en club. Lucide en attaque, pugnace en défense, on n’a jamais pu trouver de réel défaut à ce Carcassonnais bon teint, parti, sur un malentendu, de l’ASC en direction de Pia, pour ensuite mieux revenir au club de ses débuts. Où à bientôt 35 ans, il ne laisse que d’excellents souvenirs. Comme en cette ultime saison, qu’en dépit d’une blessure il a contribué à mener à bien.

Hervé Girette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.