Née en 1978 d’un père radiologue et photographe amateur, élève au Lycée Jeanne d’Arc à Carcassonne, elle poursuit ensuite des études de droit à Toulouse où elle décroche une maitrise. Se passionnant pour la photographie, elle abandonne ses études de droit et reprend des études de photographie au Sheffield Collège au Royaume-Uni. Tout est allé très vite, Véronique de Viguerie est une femme qui ose, elle a choisi un métier qui lui fait parcourir le monde, depuis plus d’une dizaine d’années dans des situations parfois extrêmes.Véronique de Viguerie a déjà acquis une solide réputation dans le milieu des grands photo-journalistes, elle collabore à Paris Match, Marie-Claire, le Figaro Magazine et a reçu de nombreuses récompenses. En 2006, le Prix Canon de la Femme photo-journaliste lors du Festival de Perpignan « Visa pour l’Image ». Il y eut ensuite une rencontre décisive celle avec Manon Querouil-Brunel une « soeur d’arme ». L’une à l’écriture, l’autre à la photo. Elles se sont rencontrées en Afghanistan, elles ont en commun la même soif d’aventure,  deux accros au grand reportage : Afghanistan, Syrie, Irak, Kurdistan, autant d’étapes livrées dans un livre : Tout d’abord dans « Carnets de reportage du XXI siècle ». 4 ans après, elles récidivent avec « Profession Reporters : deux baroudeuses en terrain miné », un aperçu rare des coulisses du journalisme de guerre. Véronique de Viguerie, freelance, une liberté totale pour cette baroudeuse qui n’a pas froid aux yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu